about

Un 5ème Ergogame est sorti !

Aïe aïe aïe, quand on a tellement de retard dans les nouvelles, j’ignore quelle est la meilleure stratégie. Alors je fais un post ultra vite fait pour annoncer la sortie du jeu 5 des Ergogames, que je vais antidater comme une malotrue pour faire genre que ça a été publié quand il est sorti, c’est à dire, heu… en décembre. Bon.

Grande nouvelle, voici tout droit sorti de l’œuf le 5ème Ergogame ! Si vous ne savez pas ce que c’est que les Ergogames, vous pouvez cliquer ici pour connaître la démarche de conception ou là pour en savoir plus sur la démarche d’évaluation, mais le mieux c’est d’aller découvrir directement ici. Et en deux mots, c’est des mini-jeux pour démontrer et enseigner des principes fondamentaux d’ergonomie numérique. Cette fois, votre mission sera d’aider Colin le poulpe à sauver ses amis de la pollution aquatique !

Lire la suite...

6 mécanismes impliqués dans le jeu qui favorisent la mémorisation

Jouer pour apprendre, jouer pour comprendre

Télécharger le PDF

Avec ma collègue Marion, nous avons mis au point au sein d’uxShadow plusieurs ateliers-jeux pour sensibiliser à l’ergonomie numérique. Je vous ai déjà parlé ici des Ergogames à plusieurs reprises (ici et ), mais nous avons aussi créé un petit atelier sur les biais cognitifs, et un jeu en équipe sur la démarche centrée utilisateur. Outre le fait que c’est toujours plus sympa d’apprendre en s’amusant, il nous semblait intuitivement qu’on apprenait mieux en s’amusant. Pour étayer cette hypothèse, je me suis plongée dans la littérature scientifique afin d’essayer de comprendre quels mécanismes étaient en mis en jeux dans le jeu. 

Lire la suite...

Challenge dessin : apprendre à dessiner en 30 jours

Il y a quelques semaines, j’ai partagé sur twitter une conférence TED montrant comment dessiner des bonshommes rigolos en quelques minutes. Le conférencier explique et démontre surtout à l’assemblée que nous sommes tou·te·s capables de dessiner, et certainement de faire plein d’autres choses au sujet desquelles nous nous autocensurons.

Combien d’autres croyances et pensées limitantes portons-nous en nous tous les jours ? Des croyances qu’on pourrait peut-être remettre en cause. Et si on réussi à remettre en cause ces croyances et à penser différemment à propos d’elles, en dehors du dessin, quoi d’autre nous serait-il possible de réaliser ?

Lire la suite...

contact